L’impression 3D est une technologie qui permet de fabriquer ou d’«imprimer» des objets.
Il existe quatre techniques de fabrication traditionnelles :
le prototypage rapide par dépôt de fil ou autrement dit processus additif, la Stéréolithographie, la modélisation d’objets laminés et le frittage sélectif par laser.

[grve_button button_text="Télécharger la brochure" button_type="outline" button_color="primary-3" button_hover_color="primary-3" button_size="small" button_shape="extra-round" button_link="url:http%3A%2F%2Fgroupe-networks.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F08%2FPlaquette-3D.pdf||target:%20_blank|"]

Un matériau de synthèse fondu est déposé par couches successives d’un quart imprimés. L’objet durcit ensuite à l’air.
L’objet imprimé est construit couche par couche. Concrètement, imaginez un vase que vous découperiez en milliers de couches horizontales. L’imprimante 3D construit ce vase en superposant les milliers de couches du vase une à une.

C’est le procédé le plus ancien et le plus éprouvé. Une résine artificielle est coulée dans un moule strate par strate. Chaque strate ne dépasse pas une fraction de millimètre d’épaisseur. Un rayon laser est projeté sur certains endroits de la résine pour les durcir. Puis on dépose la strate suivante.

Des feuilles de papier ou des produits de synthèse sont collés les uns sur les autres. A chaque couche, une lame, un fil incandescent ou un rayon laser découpe la forme voulue.

Par strates, une poudre synthétique ou métallique est répartie sur une table de travail. Un rayon laser chauffe le produit par endroits, ce qui a pour effet de faire fondre et fusionner les particules visées.